QUI SOMMES NOUS?

QUI SOMMES NOUS


QUI SOMMES NOUS
ET CE QUE NOUS  PARTAGEONS AVEC VOUS
 
                                                                                           
Nous sommes porteur de la vision universelle de demain.Nous sommes de ceux qui croient fermement que nous pouvons réaliser de grandes choses , si nous sommes ensembles.Cest pourquoi
la volonté des femmes et des hommes de l’AISDOP s’inscrit dans la vision globale de faire de la planète terre un village agréablement vivable pour tous.
Nous sommes porteurs d’une nouvelle tendance de résolution des problèmes économiques, sociaux et politiques. Notre capacité de répondre favorablement aux miltiples solicitations se base sur un ensemble de réflexions stratégiques source des approches qui gouvernent le quotidien de nos laborieues populations dans les domaines ci-apres:
-éducatives et sciences pédagogiques
-Finances et économiques
-Santé et sciences sociales
-Gouvernance et politiques.
L'AISDOP estime que le  développement dans toutes ses phases doit tenir compte de la réflexion profonde qui matérialise les  réalisations émananant des conclusions  de nos  résultats stratégiques.
Des études statistiques sur une question sectorielle  sociale donnée ,renforcent l’orientation de la résolution des problèmes et consolident la conception des  modules appropriés à la réalisation du projet de développement.
Tous les pays des cinq continents doivent  s’inscrire dans ce cadre renouvelé, qui associe lutte contre la pauvreté et  encourage le développement durable dans ses trois composantes :
économique, sociale et environnementale.
La définition de la nouvelle vision de AISDOP a fait l’objet de débats approfondis avec les éminents  acteurs du développement et chercheurs en économie politique.  
Tous sont unanimes sur le fait que les règles de développement admettent une résultante des vecteurs : Africains-Européens-Asiatiques-Américains-Océaniques et mettent "l'HOMME" au centre de toute stratégie.
La vision globale de l'AISDOP  concourt au rayonnement culturel, diplomatique ; économique ; social ; et environnemental de tous les pays et accorde une attention particulière  aux langues officielles de ces pays qui en réalité sont des véritables vecteurs d'intégrations.
Les conseils politiques universelles  de coopération de l’AISDOP visent  à répondre à des impératifs de développement et s’imposent vis-à-vis des  enjeux complémentaires des élections politiques et la signification du nouveau climat social et orientation de toutes les politiques afférentes .
L’évolution maîtrisée  de toute stratégie de développement est importante à la fois pour le ou les pays, ses voisins et pour ses partenaires :
1-Promotion de paix et de convivialité sociale.
2-De  la stabilité des activités économiques.
3-Des droits de l’Homme et équité genre
4-Equité, justice et développement humain
5-Développement économique durable .
6-Création et offre  d’emplois descents
7-Préservation environnementale.
8-Entretient des biens publics et mondiaux
9-Observation politique et des scrutins
10-Surveillances et préventions des crises politiques et sociales .


 
STRATEGIES DE DEVELOPPEMENT


UN HORIZON D'ESPOIR
Elles se distinguent par leurs difficultés  dans les  phases d’éxécution , ainsi on distingue :
La stratégie de Développement Economique Local (SDEL) a pour objectif de concevoir et de stimuler l'économie locale et régionale pour renforcer la compétitivité et la capacité d'emploi des entreprises sur place.
 Pour cela, les activités  qui émanent du SDEL créent des opportunités d'échange d'expériences entre la communauté des entrepreneurs et leurs associations professionnelles d'un côté et l'administration et les structures d'appui locales de l'autre côté.
Des contraintes du développement de l'économie locale sont identifiées et discutées afin de trouver des solutions en commun accord. Il est possible de regrouper les contraintes de l'économie locale au sein des thèmes suivants :

Environnement normal communautaire
  • Procédures administratives lourdes et lentes,
  • Méconnaissance des dispositions sur la fiscalité locale,
  • Coût élevé de la fiscalité,
  • Information insuffisante sur les marchés publics communaux,
  • Accès difficile au foncier
  •  Insécurité foncière pour les entreprises agricoles et d’élevage
  • Mobilité urbaine déficiente.
  • Fourniture de services aux entreprises
    • Absence d’informations économiques sur les entreprises existantes et les créneaux porteurs,
    • Inadéquation de la formation des jeunes par rapport à l’emploi,
    • Absence d’opportunités liées aux marchés publics communaux pour les M-PME locales,
    • Structures d’appui déficientes (en matière d’encadrement, d’information et de financement),
    • Absence de guichet unique pour la formalisation des micros entreprises,
    • Absence de politique marketing,
Déficit d’infrastructures économiques et d’accès à la technologie pour les entreprises locales.

FAIRE DE MULTIPLES IDES EN UNE IDEE

Stratégies Politiques de croissance en faveur des pauvres (SP-CFP)  
Les politiques de croissance en faveur des pauvres se distinguent de l'approche "croissance accélérée" par le constat que la croissance économique d'un pays n'est pas automatiquement en faveur de l'ensemble des populations - question de distribution des ressources et revenus!
Ainsi, les politiques de croissance en faveur des pauvres mettent le point sur la participation des populations, notamment des organisations de la société civile dans la mise en oeuvre de la stratégie de réduction de la pauvreté en favorisant des stratégies d'intervention au niveaux régional et local plus proches des populations. Des interventions spécifiques telles que la réhabilitation des entreprises locales, l'appui aux artisans, le développement des organisations artisanales, l'amélioration des infrastructures locales telles que l'habitat, les routes, l'approvisionnement en eau potable et électricité, visent un impact direct à travers une croissance économique spécifiquement en relation avec le niveau de vie des couches sociales les plus vulnérables et  les plus bases des populations.
 

SI NOUS PENSONS TOUS DEVELOPPEMENT ALORS
NOUS EMPRUNTONS TOUS LE MEME CHEMIN

 
 
STRATEGIES DE PARTENARIAT PRIVE -PUBLIC
L'approche du partenariat privé public  (SPPP) est consciente du fait que le développement du secteur privé n'est pas possible de manière effective sans la participation des bénéficiaires définitifs, les entrepreneurs et investisseurs.
Ainsi la stratégie de développement des institutions publiques doit être guidée par des interventions et conseils des intervenants du secteur privé - les entrepreneurs, les associations professionnelles, les organisations de la société civile - à travers un dialogue permanent public privé. Ainsi nous encourageons des forums de dialogue et des séminaires de formation et d'échange d'expériences sur les stratégies de développement au niveau national et régional ainsi que la formulation et la mise en oeuvre des stratégies de réduction de la pauvreté.


BON CHEMINEMENT
Stratégie de Développement des chaînes de valeur  (SDCV)
 L'approche de développement des chaînes de valeur engage des interventions de développement par filière (ex. textile ou produits laitiers) afin d'éliminer des contraintes d'approvisionnement, de production, de transport, de distribution ou de marketing de la chaîne de valeur respective.
L'approche identifie d'abord les goulots d'étranglement de la chaîne de valeur et engage pour cela une analyse du début de la chaîne (approvisionnement en équipement et matières d'oeuvre) jusqu'au but (vente, marketing, marchés), afin d'identifier les points d'entrée prioritaires.
Ensuite l'approche engage des interventions pour la résolution des contraintes majeures de la filière en proche collaboration avec tous les intervenants (public, privé, entrepreneurs, organisations professionnelles, prestataires de services).
 Dans la démarche concrète de l'approche du développement des chaînes de valeurs vous trouverez donc des liens directs à l’approche des services d’appui aux entreprises .

LES AUTORISATIONS OFFICIELLES

 
×